La Fondation Solidarité Colombie-Québec (Canada), aussi appelée Solicolque, est une organisation non gouvernementale (ONG) de coopération internationale, à but non lucratif, incorporée à Montréal en 1997. Elle constitue l'aboutissement d'une démarche entreprise par des bénévoles québécois, sensibilisés aux conséquences du conflit armé vécu par le peuple colombien.

Notre mission

Un soutien

aux communautés pour permettre la réalisation de leurs projets.

Un témoignage

de la pauvreté et des difficultés de milliers de familles chassées de leurs terres par la violence.

Un espoir

pour des communautés qui veulent se prendre en main et retrouver la dignité.

Solicolque crée et appuie des projets de développement durable pour les communautés de desplazados du nord de la Colombie.

Notre histoire

Solicolque réalise sa mission dans le contexte où le peuple colombien subit les effets d'une situation de guerre civile impliquant l'armée, les forces de guérillas et les groupes d'autodéfense (paramilitaires) qui s'affrontent dans différentes régions du pays.

Ces conflits qui perdurent depuis des décennies, ont considérablement contribué à détériorer le secteur socio-économique du pays. Les impacts les plus marquants se retrouvent dans les domaines de la santé et de l'éducation, affectant particulièrement la classe la plus défavorisée de la population.

Toutefois, l'effet le plus dramatique est de loin l'exil forcé des populations civiles qui fuient leur milieu d'origine pour échapper à la violence. Entre 1985 et 2010, quelques quatre millions de Colombiens ont été déplacés, on les appelle « los desplazados ».

Carte de la région de Santa Marta, en Colombie

La région de Santa Marta où règne une paix relative (pas de conflits armés directs) reçoit une part importante de ces réfugiés. C'est pour cette raison et aussi par souci d'offrir aux intervenants sur le terrain un cadre d'intervention relativement sécuritaire, que Solicolque a choisi cette région pour mener à bien sa mission et répondre aux besoins des desplazados.

Ces « desplazados » ont abandonné tous leurs biens. Ils arrivent par vagues successives et s'installent tant bien que mal dans la zone périphérique de Santa Marta. Pour se loger, ils en sont réduits à se construire des abris de fortune, de bois, de tôle, de carton, de plastique ou de tout autre matériau.

Depuis 1997, Solicolque crée et appuie des projets de développement durable pour ces communautés de « desplazados » dans cette région du Nord de la Colombie.