Depuis 1999, Solicolque a mené à bien plus d’une dizaine de projets.

1999

Solicolque, en concertation avec l'administration municipale de Santa Marta, réaménage un ancien entrepôt du quartier La Paz pour y ouvrir une école primaire.

La congrégation des Filles de la Sagesse dirige l'école, assistée de quatre professeurs laïques. Plus de 140 enfants de 5 à 12 ans, provenant des secteurs les plus démunis de la Commune 8 fréquentent l'école. À la cuisine communautaire le midi, on sert environ 600 repas par semaine.

2000

Agrandissement de l'école primaire Solicolque, par l'ajout de salles de classe supplémentaires et par la construction de lieux d'aisance, ainsi que l'installation d'équipements sanitaires. Les Filles de la Sagesse qui administrent l'école et le comité des parents assurent le suivi du projet sur le terrain. Proposition d'un projet de développement durable pour une micro entreprise de transformation du poisson par un groupe de pêcheurs du quartier Cristo Rey et un groupe de femmes de celui de La Paz.

2001

Ouverture d'un comptoir de vêtements usagés pour enfants le Ropero. Il est géré par un groupe de réfugiés. Solicolque a participé à l'organisation et à l'approvisionnement initial en vêtements neufs et usagés.

En concertation avec l'Université du Magdalena et les communautés impliquées, réalisation d'une étude de faisabilité pour la mise sur pied d'une micro entreprise en coopérative, destinée à produire des galettes de blé renforcées de pulpe de poisson.

2002

Ouverture du Centre éducatif préscolaire de Vista Hermosa, en concertation avec un groupe de femmes et le Secrétariat de l'Éducation de Colombie.

Solicolque a collaboré avec le comité féminin de la Junta de acción comunal de Vista Hermosa à la rénovation et à la dotation d'un centre éducatif préscolaire pour plus de 50 enfants. Début des travaux de construction du local de la Cooperativa de procesamiento de pescados Coopropes.

Mise sur pied du projet « Grandir ensemble du Québec à la Colombie », projet de jumelage sur Internet qui vise à établir des liens d'amitié et de solidarité entre les élèves de 5ème année de l'école Solicolque de Santa Marta et l'école Des Nations de Montréal.

2003

L'école du quartier La Paz offre la première année du cycle secondaire. Dans le cadre d'une réforme nationale de l'éducation, l'école primaire du quartier La Paz a fusionné avec le Centre éducatif de Vista Hermosa, faisant passer la population scolaire à plus de 500 enfants.

Solicolque prend en charge l'administration du Centre éducatif de Vista Hermosa en concertation avec les autorités municipales et le Secrétariat de l'Éducation.

Poursuite des travaux de construction du local de la coopérative Coopropes.

2004

La Coopérative Coopropes est entrée en phase de production en février. Les vingt membres impliqués, majoritairement des femmes chefs de famille, participent activement à la fabrication de produits alimentaires à base de poisson.

Depuis mars la production de biscuits à haute valeur nutritive (galletas) est distribuée aux enfants des écoles et des garderie en milieu familial de Santa Marta et autres municipalités du Magdalena, avec la collaboration d'un organisme local (CAJAMAG).

Objectifs : sécurité alimentaire, création d'emplois et autosuffisance de l'entreprise.

2005

La production de biscuits continue et la demande se fait de plus en plus grandissante. Ces galletas, grâce à leur haute valeur nutritive, sont particulièrement appréciées comme composantes des petits déjeuners offerts aux enfants des garderies communautaires de certaines municipalités du département.

2006

Avec l'accord de la communauté de La Paz la responsabilité de l'administration de l'école et de la cantine scolaire, fondées par Solicolque en 1999, est transférée au Secrétariat de l'éducation de Santa Marta.

2007

Projet de construction d'une cuisine avec réfectoire qui seront adjacents à l'école primaire du quartier Mosquito de Santa Marta. Cette école est fréquentée par des enfants de familles paysannes et indigènes déplacées, vivant dans le secteur.

Cette première étape sera réalisée avec l'aide de l'ACDI, en partenariat avec des ONG canadiennes et colombiennes, supportées par des membres de la communauté. Elle constitue la base d'un Centre de sécurité alimentaire qui sera mis sur pied en 2008.

2008

Au cours de l'année 2008, les étapes suivantes ont été réalisées : construire, équiper et mettre en fonction des unités de nutrition (cantine scolaire), de soins de santé et d'éducation (garderie préscolaire). De plus une remise pour l'entreposage des outils, des instruments et des produits a été érigée. La production horticole a débuté en avril avec beaucoup de succès.

Près de 32 000 repas équilibrés ont été servis aux écoliers de Mosquito durant l'année scolaire. Les données de l'unité de santé montrent déjà une nette amélioration de l'état physique des enfants.

2009

Solicolque a effectué des représentations auprès de l'administration municipale de Santa Marta en vue de donner à l'école rurale de Mosquito un statut d'institution spécialisée en agrolimentaire « vocacional distrial ».

2010

Conclusion du projet CISAIM, le Centre de Sécurité Alimentaire Intégrale de l’école de Mosquito, dont font partie intégrante la cantine, le potager, la pisciculture et le poulailler. Une bibliothèque a également été mise en place.

2011

Projet pilote de création de bijoux de fantaisie, qui permet aux femmes monoparentales et chefs de famille, de s’organiser en groupe et apprendre l’art de la fabrication de bijoux. Éventuellement ce projet évaluera la possibilité de mettre sur pied une coopérative artisanale dans la région rurale de Mosquito.

2012

Début du projet Comadre (Coopertivas de Madres Desplazadas Reunidas). Les femmes participantes ont réussi des cours portant sur le micro crédit, la vente, la création de bijoux, la gestion d'inventaire et le calcul des prix. Grâce à leur formation, elles ont pu créer des bijoux de grandes qualité qui ont été vendus à Montréal.

Quatre bourses d'études ont été remises à des jeunes de classes défavorisées, dans le cadre du projet de Formation professionnelle des jeunes des quartiers marginaux de Santa Marta.

2013

En parallèle à Comadre, la communauté Chimilia a fait fructifier ses revenus de ventes en créant des poulaillers.

La Fondation Roger Lebeuf s'associe à Solicolque pour élargir le programme de bourses initié en 2012. Cette collaboration permet de doubler le nombre de bourses, passant de quatre en 2012 à huit en 2013.

Fabrication de t-shirts pour la Fondation Solidarité Colombie-Québec. Les revenus iront aux différents projets.

2014

Le projet de commercialisation des bijoux Comadre continue. Les femmes ont établies des points de ventes dans quelques hôtels et restaurants. Les communautés de la région du Mosquito ont continué de développer leurs talents en suivant des cours de fabrication de sacs à main en cuir.

Le projet de bourses scolaires continue avec succès. Trois boursiers ont obtenu leur diplôme et huit boursiers, dont cinq filles, poursuivent leurs études.

Une subvention est donnée à Coopropes pour qu'elle continue son action. Entre janvier et juin 2014, 3168 galettes protéinées ont été fabriquées par la coopérative et distribuées aux enfants victimes du conflit armé qui fréquentent l’école ECOS. Au cours de la même période, 3290 hamburgers de poisson ont été produits par Coopropes et servis aux étudiants de l’école rurale de Mosquito.